Nature and more strives to continually increase transparency, mutual awareness and shared responsibility of all stakeholders in the food supply chain with regards to food quality, ecology and social justice.

 

Les ananas nous dévoilent enfin tout!

Par Editor Nature & More Dernière modification 07/03/2017 18:11

Les ananas bios distribués par Nature & More dans toute l’Europe étaient déjà très loquaces : ils informaient le consommateur sur leur lieu de production, sur leur producteur au Costa Rica, sur les engagements durables et sociaux de ce dernier et donnaient son adresse e-mail. À présent, les ananas nous dévoilent également les coûts cachés liés à leur culture, grâce à une étiquette attachée à leur couronne. Les chiffres montrent clairement que le bio n’est pas trop cher- mais c’est le conventionnel qui ne l’est pas assez.

Nature & More, la marque commerciale d’Eosta pour les fruits et légumes bios, a lancé une campagne européenne cette année, intitulée « le coût réel de l’alimentation ». Les produits tels que poires, oranges, citrons et raisin ont été livrés en magasin avec une fiche d’information sur les coûts cachés de la production alimentaire. Le vrai défi consiste ici à acheminer l’information jusque sur les étalages, tous les supermarchés n’étant pas désireux de donner des prospectus avec leurs produits.

Cependant, les ananas sont le fruit idéal pour offrir une transparence totale sur les origines et les coûts cachés. Il est facile d’attacher une petite fiche d’info sur leur couronne et, à présent, Nature & More ne s’en prive pas. Ces ananas communicatifs sont principalement vendus dans des magasins d’alimentation naturelle mais aussi dans des supermarchés en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique, en France, au Danemark, en Finlande et dans d’autres pays.

Par exemple, les ananas costaricains du producteur Andres nous informent qu’elles font économiser à la société 2 013 € pour le climat et 805 € pour l’eau par hectare et par an, par rapport aux ananas conventionnels. 

De quoi sont faits ces coûts ? Voici des exemples : la pollution de l’eau liée aux engrais chimiques ou l’extinction des abeilles du fait de l’usage des pesticides et du manque de sources d’alimentation. La nappe phréatique doit alors être assainie par des stations d’épuration financées par le gouvernement. Le gouvernement lui est financé par le contribuable, le consommateur même qui mange l’ananas. Un ananas « bon marché » peut ainsi s’avérer une mauvaise affaire.

Nature & More a créé une vidéo d’animation amusante expliquant brièvement «  le coût réel de l’alimentation » : www.tinyurl.com/hqoaxht. En moins de deux minutes, ce film d’animation montre qu’il est essentiel d’inclure tous les coûts de la production alimentaire, y compris les coûts sociaux et écologiques cachés.

Nature & More est la marque commerciale “trace & tell” d’Eosta, distributeur de fruits et légumes frais biologiques. Avec ses campagnes encensées telles que « Save Our Soils » et « le coût réel de l’alimentation », Eosta s’est positionné à l’avant-garde du mouvement pour une alimentation durable. Plus d’info sur : www.natureandmore.nl et www.eosta.nl.

 

Actions sur le document

Plus de Actus

Choisissez votre Langue

Rejoignez Nous

Recevez la Newsletter

Friends newsletter Business newsletter