Eosta lance la “zone sans plastique” lors des prochains salons Fruit Logistica et Biofach

Il est temps de commencer à nettoyer la mer de plastique dans les supermarchés européens

 Le spécialiste des fruits et légumes biologiques Eosta lutte depuis des années contre les emballages plastiques à usage unique inutiles. Le marquage naturel représente l’un des grands moments récents de cette bataille et, à ce jour, l’entreprise a économisé plus de dix millions d’unités d’emballage et a convaincu d’autres fournisseurs de fruits et légumes de faire de même. Cependant, pour ce qui est de conditionner les fruits et légumes aussi durablement que possible, il existe également beaucoup d’autres possibilités innovantes comme les matériaux à base de résidus de canne à sucre, les barquettes en carton et les filets en cellulose. Pour mettre en avant celles-ci et d’autres solutions intelligentes d’emballage durable, Eosta lancera la « zone sans plastique », aux prochains salons Fruit Logistica et Biofach.

Le gingembre bio avec marquage nature est l’un des plus gros contributeurs d’Eosta pour l’économie de plastique. En marquant, et donc en différenciant, le gingembre bio au lieu de l’emballer, l’entreprise a économisé plus de 40 000 kg de film plastique en un an.

Le gingembre n’est qu’un exemple de solution d’emballage durable. L’expert en emballage Paul Hendricks, l’homme qui est derrière ces innovations réussies, est très clair : « l’emballage le plus durable est l’absence d’emballage mais si l’on doit emballer, il existe de nombreuses alternatives formidables au plastique comme le carton et les matériaux en résidus agricoles. La raison pour laquelle ces emballages sont malheureusement encore une niche, c’est leur coût légèrement plus élevé. Le plus important cependant c’est que nous économisions du plastique et les consommateurs sont naturellement très enthousiastes ».

Michaël Wilde, responsable durabilité chez Eosta, souligne l’urgence du sujet : « en 2018, il est devenu très clair que les consommateurs sensibilisés en avaient assez des emballages plastiques à usage unique inutiles. Ils sont choqués et attristés par chaque nouvelle photo de plage polluée, de la soupe de plastique flottante ou d’animaux marins, poissons, oiseaux piégés par nos déchets plastiques. En même temps, ils se rendent au supermarché et sont confrontés à une « mer de plastique »… et s’interrogent « en quoi est-ce nécessaire ? ». Nous aidons nos clients détaillants à devenir une partie de la solution et non du problème ».

Lors des prochains salons Fruit Logistica à Berlin (du 6 au 8 février) et Biofach à Nuremberg (du 12 au 16 février), la zone sans plastique jouera un rôle prépondérant sur les stands Eosta. De plus, des experts Eosta en conditionnement et en durabilité seront disponibles pour partager leurs connaissances et répondre à vos questions. Vous êtes tous les bienvenus.

 

Fruit Logistica : Hall 3.2, stand A-07
Biofach : Hall 7, stand 625

Vous êtes ici