Une orientation vers l’agriculture biologique est vitale pour des systèmes alimentaires durables, d’après une nouvelle étude

L’agriculture biologique doit jouer un rôle essentiel dans les planifications gouvernementales du monde entier si l’on veut conserver des systèmes alimentaires durables pour les générations futures et relever les nombreux défis auxquels notre planète fait face, changement climatique compris. Voici l’un des principaux résultats d’une nouvelle étude indépendante qui sera officiellement annoncée par l’Université de Twente aux Pays-Bas, et qui conclut que l’adoption d’une agriculture biologique est cruciale pour atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies.

Le rapport de l’université de Twente, Agriculture biologique et Objectifs de Développement Durable, qui sera lancé le 25 septembre pour marquer l’anniversaire officiel des ODD des Nations Unies, conclut qu’une conversion vers l’agriculture biologique permettrait d’atteindre huit des 17 ODD. Cela inclut plusieurs des objectifs les plus importants, comme la prise de mesures immédiates pour lutter contre les changements climatiques et leurs impacts, la protection de la vie terrestre en promouvant un usage durable des écosystèmes, et la garantie d’une eau propre et d’un assainissement pour tous.

L’étude, commandée par le spécialiste du bio néerlandais Eosta et qui sera diffusée dans tout le secteur biologique mondial, examine comment l’agriculture biologique peut contribuer à l’atteinte des ODD des Nations Unies. Basée sur une méta-analyse, cette recherche conclut qu’une orientation vers le biologique doit avoir un rôle central si l’on souhaite atteindre les objectifs de l’ONU et avoir une chance de relever les défis graves et nombreux auxquels la planète est confrontée.

Ce rapport arrive précisément quatre années après l’adoption par 150 leaders mondiaux d’un agenda mondial transformateur pour le développement durable, les engageant à travailler ensemble pour atteindre 17 objectifs centraux d’ici 2030, dans l’intérêt des générations actuelles et futures. Les ODD sont construits sur la base des Objectifs du Millénaire pour le Développement et sont étroitement interconnectés, ce qui signifie que le succès de l’un peut directement affecter le succès des autres.

Solutions pratiques

Le PDG d’Eosta Volkert Engelsman  a affirmé que le secteur biologique mondial utilisera ce rapport pour informer les décideurs politiques, les détaillants et le public sur la nécessité de s’orienter vers une agriculture biologique. Cependant, en ce qui concerne l’atteinte des ODD, il juge que les choses n’avancent pas assez vite.

M. Engelsman déclare : « nous sommes actuellement au milieu d’une crise considérable au niveau du climat, de la santé et de la biodiversité, il est important de se concentrer sur des solutions pratiques et réalistes. Nous avons toujours été convaincus de la contribution positive de l’agriculture biologique et souhaitions une étude indépendante pour examiner cette problématique. Bien que ce ne soit pas une surprise, nous sommes ravis que la conclusion montre un tel impact positif du bio ».

 « En collaboration avec d’autres organisations biologiques en Europe, Asie et Amérique du Nord, nous allons utiliser ce rapport pour davantage promouvoir et développer une agriculture biologique durable dans le monde entier ».

Basé sur une recherche issue de plus de 50 publications scientifiques, dont plusieurs études de la FAO et des Nations Unies, le rapport conclut que l’agriculture biologique peut jouer un rôle important dans l’atteinte de pas moins de huit des 17 ODD des Nations Unies. Les voici : Faim Zéro (ODD 2), Bonne santé et bien-être (ODD 3), Eau propre et assainissement (ODD 6), Travail décent et croissance économique (ODD 8), Consommation et production responsables (ODD 12), Lutte contre les changements climatiques (ODD 13), Vie aquatique (ODD 14) et Vie terrestre (ODD 15).

En collaboration avec une large coalition d’associations biologiques dont l’IFOAM, Naturland (Allemagne), Organic Sweden, Pro Luomu (Finlande), Organic Denmark, Bio Austria, Bio Suisse, Bio Vlaanderen et Wallonie, Irish Organic Board, Bionext (Pays-Bas), Assobio (Italie), Ecovia (Espagne) Oikos (Norvège) et de nombreuses organisations des Etats-Unis, du Canada, de Malaisie et du Japon, Eosta va non seulement promouvoir les résultats mais aussi les rendre disponibles pour toute personne du secteur biologique désireuse de participer à la diffusion de l’histoire positive et proactive de l’agriculture biologique.

Vous êtes ici

Télécharger le rapport ici.

Part Of The Solution - Organic Agriculture and the Sustainable Development Goals

Afin de déterminer le rôle de l’agriculture biologique, un projet de recherche a été lancé avec l’Université de Twente. Le rapport « Organic Agriculture and the Sustainable Development Goals – Part of the Solution (L’agriculture biologique et les objectifs de développement durable – Partie intégrante de la solution) a démontré que l’agriculture biologique avait un impact positif sur pas moins de 8 des 17 objectifs, notamment Faim « zéro » (ODD 2), Bonne santé et bien-être (ODD 3), Eau propre et assainissement (ODD 6), Travail décent et croissance économique (ODD 8), Consommation et production responsables (ODD 12), Lutte contre les changements climatiques (ODD 13), Vie aquatique (ODD 14) et Vie terrestre (ODD 15).

Bien que les 17 ODD soient tous extrêmement importants, quatre d’entre eux ont un impact direct sur la biosphère de notre planète : l’ODD 15 (Vie terrestre), l’ODD 13 (Lutte contre les changements climatiques), l’ODD 15 (Vie aquatique) et l’ODD 6 (Eau propre et assainissement). La santé de la Terre dépendant de ces quatre objectifs, il est essentiel de travailler toujours plus dur dans ces quatre domaines. En matière de consommation et production alimentaires, il est évident que l’agriculture fait partie soit de la solution, soit du problème.

Organic is part of the solution