Carlos Viveros

Planeta Verde

Salut, je m’appelle Carlos Viveros et je cultive des avocats bios au Mexique. Je suis le porte-parole d’un groupement de 28 producteurs dans la région verdoyante du Michoacán. Le nom de notre association est Planeta Verde, ce qui signifie «planète verte». En plus des avocats, nous produisons aussi des noix de coco, des pamplemousses et des mangues bios.

Nous travaillons étroitement avec Rewi et Susana Illsley de Pampastore Mexique, ils nous aident avec l’exportation et la manutention. Ils nous ont été d’une grande aide pour l’obtention de notre certification biologique et pour toucher le consommateur européen. Nous avons eu quelques années difficiles, nous sommes donc très heureux aujourd’hui d’aller de l’avant, et cela avec Nature & More !

Nos exploitations sont situées dans le Michoacán, sur la côte ouest du Mexique, à proximité de la ville d’Uruapan. Cette région est parfaite pour la culture d’avocats, grâce à son sol volcanique fertile, son excellent climat et l’altitude. On appelle cette région « la capitale mondiale de l’avocat ». Nous cultivons nos avocats entre 1200 et 2600m d’altitude. Les avocats sont des fruits que l’on peut laisser accrochés dans l’arbre, il n’est pas nécessaire de les cueillir immédiatement. Ils commencent à s’amollir et à mûrir seulement une fois cueillis. Avec la variation dans les microclimats, cela signifie que nous pouvons produire des avocats pratiquement toute l’année !

Seul un petit pourcentage de producteurs de cette région du Mexique est biologique, mais nous avons définitivement valeur d’exemple. Beaucoup d’exploitants traditionnels commencent à voir les avantages pour leur santé et l’environnement et adoptent certaines de nos méthodes. Dans le futur proche, nous espérons atteindre le nombre de 90 exploitations biologiques coopérant ensemble.

 

Entretien avec Rewi et Susana Illsley

Rewi et Susana Illsley sont frère et sœur, ils sont descendant d’américains mais à 100% mexicains. Ils sont dans le mouvement bio au Mexique depuis 1992.Ils ont une exploitation familiale et travaillent également avec Pampastore Mexico, qui offre aux petits producteurs locaux une assistance à l’exportation de fruits bio vers l’Europe.

Quels sont les bénéfices de l’agriculture biologique pour les communautés locales du Michoacan?
« Les méthodes biologiques ont des bénéfices très directs pour la santé des communautés locales. Du fait du très grand nombre de producteurs travaillant avec des pesticides, il y a une contamination très importante de l’air et des eaux de surface. Cela provoque un nombre anormalement grand de cancers et de tumeurs au cerveau dans la région. Il est donc très clair pour les producteurs  que le bio représente le chemin à prendre. »

 

 

De quelle manière le mouvement bio se développe-t-il au Mexique?
« Il est vraiment en croissance ces dernières années. Dans le passé, c’était très facile pour les exploitants du Michoacan. Le marché de l’avocat était un marché de demande, les producteurs étaient donc dans une position confortable. Cependant, les plus petits producteurs obtenaient des prix inférieurs et ils ont pris conscience de la possibilité de se convertir au bio. Les plus jeunes ont accès aux ordinateurs et sont de plus en plus conscients de ce qui se passe dans le monde. Ils adhèrent bien à ces idées. Depuis deux ans, notre pays a une loi fédérale pour l’agriculture biologique, nous avons donc nos propres règles et régulations à présent. Beaucoup de la production biologique des Etats-Unis est aujourd’hui transférée au Mexique. Nous-mêmes sommes impliqués dans un grand réseau biologique, nous donnons des cours et essayons de tirer le bio vers le haut.»

Le Mexique a une remarquable et ancienne tradition de la culture du maïs. Mais nous avons entendu dire qu’elle était menacée par l’importation d’OGM. Pouvez-vous nous donner votre sentiment à ce propos?
« Oui, il y a beaucoup de bagarres au sujet des OGM. Monsanto est vraiment désireux d’introduire son maïs OGM dans le pays et il y a actuellement une contamination croisée en cours. En tant que producteurs biologiques, nous voulons ne rien avoir à faire avec ça et heureusement cela n’affecte pas la culture d’avocats. Mais la culture du maïs est très importante pour le pays. Le gouvernement a autorisé l’expérimentation du maïs OGM dans le nord du pays, mais en même temps, il a également mis en place un programme pour sauvegarder les semences et protéger l’héritage culturel. La population indigène sauvegarde aussi les semences. Nous espérons vraiment pouvoir stopper l’afflux d’OGM et sauver notre biodiversité de maïs traditionnels. »

Vous êtes ici

Ce que je cultive?
Recettes avec cet ingrédient

Geolocation is 19.4172134, -102.05036110000003

La fleur du développement durable

Tabs

Où trouver?

Map

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.