Hernán Chamorro

Fruandes

Salut, je m’appelle Hernán Chamorro, de Fruandes, merci pour l’achat de nos physalis bios.

Fruandes est une entreprise qui travaille étroitement avec six réseaux différents de petits exploitants agricoles, situés dans les Andes colombiennes, particulièrement dans la province de Nariño au sud du pays. Les fermes sont installées à environ 3 000 m au-dessus du niveau de la mer, ce qui est idéal pour la production de Physalis. Depuis 2007, nous pouvons proposer des physalis biologiques à la vente.

Que signifie précisément cultiver en harmonie avec la nature ?
Cultiver en harmonie avec la nature n’est pas simplement la clé de l’agriculture biologique, c’est aussi notre manière de cultiver dans cette région depuis des siècles. Nos producteurs réservent des zones dédiées de leurs terres pour cultiver des fleurs locales et toutes les cultures sont entourées de barrières et clôtures vertes qui forment un superbe habitat pour une large variété d’insectes, d’animaux et d’oiseaux dont les souris sauvages, les opossums, les serpents et les lézards. Ce qui est très important de noter, c’est l’abondance d’abeilles, très communes surtout à la floraison des physalis… c’est alors un vrai paradis pour elles!

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur le sol et votre façon de le nourrir ?
Le sol de la région est de très haute qualité. Il est décrit comme un sol de limon argileux qui, par chance pour nous, regorge de matière organique et de micro-organismes très actifs. Il comporte plus de 5% de matière organique. Afin de conserver une qualité vivante et diverse, nous appliquons une rotation des cultures avec du maïs, des pâturages et du trèfle, et de temps à autre du quinoa. De plus, nous épandons du compost que nous produisons nous-mêmes à partir de déchets végétaux et de fumier d’animaux (de vaches, de chevaux et de cobayes). Le compost est fabriqué grâce à un retournement régulier pour s’assurer que la température est toujours aux alentours de 70°C. Il est ensuite appliqué sur les cultures, alors que la température est tombée aux alentours de 20°C.

Les fermes étant situées en montagne, comment prévenir le ruissellement et l’érosion des sols ?
La clé de la prévention de l’érosion des sols est de s’assurer que la terre est toujours couverte de plantes bien enracinées dans le sol. Le trèfle en est un bon exemple, nous l’utilisons aussi autour des lignes de culture.


Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur l’impact social de votre travail? 
Dans notre station de transformation, tous les employés ont des contrats permanents qui répondent aux exigences de la loi nationale. Au sein de l’association, tous les membres et travailleurs travaillent sous de bonnes conditions et touchent un salaire juste. Il est important de noter que dans les zones rurales de Colombie, les contrats écrits ne sont pas courants, la plupart des emplois y sont saisonniers et le paiement est effectué selon l’activité du jour. Cependant, l’association œuvre pour trouver la meilleure façon de formaliser les conditions de travail de tous ses travailleurs, tout en respectant leurs origines culturelles.

Nous avons récemment déménagé notre centre opérationnel dans une nouvelle ville où le taux de chômage est l’un des plus élevés du pays. Nous avons ainsi pu proposer 60 nouveaux emplois et soutenir indirectement de nouvelles entreprises locales. Nous embauchons particulièrement des femmes pour permettre leur autonomisation, aujourd’hui 80% des employés sont des femmes à la fois dans la station de transformation et dans les associations de producteurs.
 

Vous êtes ici

Ce que je cultive?

Geolocation is 1.289151, -77.35793999999999

La fleur du développement durable

Tabs

Où trouver?

Map

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
5 + 6 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.