Joe et Luis

Joe et Luis

Mon père, Don Luis Roman, est né dans cette région de mangues et n’a jamais songé que ses racines dicteraient son avenir. Mon père a de nombreux souvenirs de son enfance. Enfant, ses parents le couchaient tôt et, alors que la chambre était sombre et silencieuse, lui et ses frères et sœurs pouvaient écouter les mangues mures tomber des arbres. Le premier qui entendait une mangue toucher le sol s’exclamait : « C’est la mienne ! Je l’ai entendu en premier ! ». Donc, en théorie, le premier à distinguer ce son devenait le propriétaire mais bien entendu, en pratique, c’était le premier qui se levait le matin pour aller ramasser le fruit qui finissait par le manger.

En 1993, il a eu sa première exploitation de mangues mais il gardait en mémoire son enfance lorsqu’il mangeait les mangues de son jardin, les plus délicieuses qui soient, sans aucune espèce de pesticide ni de produit chimique et c’est cette passion qui l’a conduit à convertir ses plantations en bio en 2000.

Quels sont les habitudes locales concernant les mangues ?
Joe : La ville de Zaruma regorge de manguiers d’une infinie variété, chacune ayant son nom propre. Manger des mangues est, et a toujours été, non seulement une tradition de la population locale mais aussi une partie de son mode de vie.

Qu’est ce qui a motivé votre père à entrer dans le commerce de la mangue ?
Joe : En fait, c’est grâce à une info du journal local alors qu’il était en visite à Miami. Il y avait un reportage sur un producteur cubain qui avait une petite exploitation de mangues. Le producteur disait combien il était heureux de dédier son temps à prendre soin de tous ses arbres. Il aimait s’occuper de chaque arbre dès leur plantation et pendant leur croissance. Ses tâches quotidiennes comprenaient l’arrosage, la taille, regarder les arbres fleurir et développer leurs fruits jusqu’à ce que le temps de la récolte arrive. En d’autres termes, plusieurs mois passaient pendant lesquels il pouvait être témoin du processus complet.

Que préférez-vous dans votre travail ?
C’est un sentiment merveilleux de se consacrer à cette activité depuis la plantation de l’arbre jusqu’à ce que quelqu’un, quelque part à l’autre bout du monde, achète et mange une de vos mangues.

Vous êtes ici

Ce que je cultive?

Geolocation is -3.59, -79.584

La fleur du développement durable

Tabs

Où trouver?

Map

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.