Daniel Silva et Fabian Robles

BioCitrus Chile

Bonjour, je m’appelle Daniel Silva, j’ai 33 ans et je suis producteur de citrons et avocat biologiques au Chili. Il y a trois ans, avec mon collègue  Fabian Robles, nous avons créé l’entreprise : Bio Citricos. Je me concentre sur la culture, Fabian s’occupe de l’exportation. Nos vergers de citronniers se trouvent à environ deux heures de route, au sud de Santiago, à proximité du village de Coinca.

Là-bas que se trouvent mes vergers, sur une colline d’environ 300 à 400 mètres d’altitude. Le sol est à la fois très argileux et très fertile, et grâce au climat chaud et sec, les conditions sont idéales pour la culture biologique. Nous pouvons récolter les citrons deux fois par an, les fruits d'été d'octobre à mars et les fruits d'hiver de mai à septembre. C’est en les taillant que nous obtenons ce résultat. En 1998, lorsque j'étais étudiant, je me suis orienté vers l'agriculture biologique. Ensuite je me suis lancé dans la culture d’avocats biologiques et depuis 2008 je me concentre également sur la culture du citron. Ce verger a été transformé en 2011, pour le consacrer à la culture biologique, et cette année, il est entièrement certifié « biologique ». Ainsi, nous sommes devenus les premiers producteurs au Chili en mesure de fournir des citrons biologiques. Dans cette région, le 6e  district, l’agriculture biologique est malheureusement encore très peu développée. L'utilisation abondante de produits chimiques est un problème majeur, ayant entraîné des malformations congénitales pour de nombreux enfants. Nous offrons une alternative. Ainsi, un grand nombre de gens du coin  sont prêts à venir travailler dans notre verger, car en tant que producteurs biologiques, nous n'utilisons pas de produits chimiques.

 

Interview de Daniel Silva et Fabian Robles

Fabian, comment êtes-vous devenu exportateur dans le secteur de l'agriculture biologique ?
« Je travaille dans l'exportation de fruits depuis 1993, mais ça ne fait que 6 ou 7 ans que je travaille avec des produits biologiques. Le travail est très agréable. Le secteur biologique étant beaucoup plus petit, le producteur obtient rapidement une meilleure position, car il est beaucoup moins interchangeable. Les relations entre l'acheteur et le vendeur sont plus durables. »

Et comment avez-vous découvert l'agriculture biologique, Daniel ?
« En 1998, j'ai étudié l'agriculture biologique à l’université. Après mes études, j'ai obtenu un poste en tant que surveillant d’une entreprise agricole biologique spécialisée dans les avocats. Près du village de San Felipe, dans le 5e district, je possède maintenant mes propres vergers d’avocatiers où je travaille avec des « woofers », qui viennent de tous les coins du monde, des jeunes qui parcourent le monde en travaillant successivement dans des fermes biologiques. La culture biologiquement est devenue un véritable mode de vie. »

Qu'aimez-vous le plus dans ce travail, Fabian ?
« J'aime la dynamique du commerce de produits vivants. La nature change, le marché évolue, la situation se modifie chaque année. Ce qui donne de l'adrénaline. Le travail reste toujours captivant. Nous savons que la récolte commence en mai et que les premiers fruits arriveront par bateau en Europe en juin, mais la suite reste complètement incertaine, jusqu'au dernier moment, et c’est qui donne tout l’intérêt de notre activité. »

Daniel, en 2008, vous vous êtes lancé dans la culture de citrons biologiques. Pouvez-vous nous en dire davantage ?
En 2008, nous avons eu le feu vert pour cultiver ce lieu. Ces collines ont été défrichées et irriguées il y a douze ans. Auparavant, le terrain était entièrement sauvage, couvert de  buissons épineux. Avant de planter nos citronniers ici, le terrain a été préparé pendant au moins quatre ans, sans pesticides. Mais le début a été difficile, les insectes nuisibles y faisaient régulièrement des ravages. Désormais nous avons beaucoup d’herbes aromatiques et de mauvaises herbes qui poussent entre les rangées d'arbres et attirent des insectes bénéfiques. Maintenant tout va très bien ! Nous espérons même pouvoir cultiver une nouvelle parcelle de la colline. »

Vous êtes ici

Ce que je cultive?
Recettes avec cet ingrédient

Geolocation is -34.211802, -70.666809

La fleur du développement durable

Tabs

Où trouver?

Map

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
9 + 2 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.