Si vous parlez des coûts liés au sol par exemple, quels sont vraiment ces coûts ?

Les coûts liés au sol apparaissent lorsqu’il y a une perte de sol du fait de l’érosion du vent ou de l’eau. Des sols mal-gérés sont significativement plus exposés à ces formes d’érosion. Lorsque le sol est érodé, vous perdez tout simplement votre ressource de production, c’est donc une perte du capital de production. Votre terre produira moins et continuera de produire moins. En plus de ça, il y a des coûts liés à la dégradation du sol. Lorsque les sols sont sains et pleins de vie, ils stimulent la résistance naturelle des cultures contre les nuisibles et les maladies. Quand les sols perdent cette qualité, nuisibles et maladies se multiplient, générant de nombreux coûts de gestion supplémentaires pour l’agriculteur et, au final, de sérieuses pertes de production. Il existe d’autres coûts, moins évidents. Un exemple : en 2011, une énorme tempête de sable s’est abattue dans le nord de l’Allemagne et a causé un accident sur l’autoroute impliquant 80 voitures et faisant 8 morts. La tempête de sable était le résultat d’une érosion par le vent sur des terres agricoles, du fait d’une agriculture industrielle avec une mauvaise gestion du sol.

Vous êtes ici

Plus de questions