Taner Bugay

Agro Tareks

Bonjour, je m’appelle Taner Bugay et je cultive des citrons, des pamplemousses, des oranges, des minneola et des mandarines biologiques en Turquie pour Nature & More, en collaboration avec dix autres producteurs. Notre entreprise se nomme Tareks LTD et nos vergers sont situés dans le sud de la Turquie, près de la ville d’Adana.

Ma motivation pour me convertir au biologique a été principalement personnelle. Nous avons eu plusieurs cas de maladie dans notre famille et je suis devenu convaincu que les pesticides étaient la cause de ces problèmes de santé, surtout pour des producteurs qui utilisent de tels produits de façon hebdomadaire. En plus de ça ils sont nocifs pour la nature : ils tuent les insectes non nuisibles et ont un impact négatif sur la vie dans le sol. Ainsi, deux ans après avoir créé notre entreprise, je me suis converti au biologique. C’est une merveilleuse idée d’approvisionner en fruits sains tant de gens au travers de l’Europe ; et de pouvoir ainsi contribuer à leur qualité de vie.

 

Interview:

N&M : Que préférez-vous dans votre travail?
Taner : «J’aime travailler avec la nature. On peut sentir son énergie autour de soi dans le verger. J’ai beaucoup appris depuis que je me suis converti au biologique. Avec l’approche biologique, on ne se bat pas contre des épidémies, des maladies, on essaie de les prévenir. On doit connaître le cycle de vie des insectes pour savoir quand lancer une action, et cela suffit. Nous ne les exterminons pas, nous en laissons toujours quelques-uns en vie. Quelques fruits seront affectés mais nous pourrons les utiliser pour notre compost. On apprend beaucoup d’astuces lorsqu’on travaille avec l’équilibre de la nature. Au début ça fait un peu peur, car on n’a aucune garantie, mais quand on voit que ça marche c’est une superbe récompense. »

N&M : Qu’en pensent vos collègues producteurs?
Taner : « Au début, ils sont toujours un peu réticents, car ils sont habitués à l’approche conventionnelle. Mon collègue le plus important a commencé très prudemment avec un seul champ d’arbres biologiques, mais ensuite il est devenu plus enthousiaste et il a converti au bio tout le reste de sa production. La première chose qu’ils apprécient, c’est que cette nouvelle approche préserve l’environnement et la santé de leurs employés. Ensuite ils apprécient de pouvoir mieux vendre leurs fruits de second calibre, en effet dans le biologique on regarde davantage la qualité globale que la petite tâche sur la peau. La compréhension et l’enthousiasme viennent avec le temps. »

Vous êtes ici

Ce que je cultive?

Geolocation is 37, 35.32133329999999

La fleur du développement durable

Tabs

Où trouver?

Map

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.